Listone Giordano rencontre la culture

La Fondation est née en 2000 à Pérouse en hommage à la mémoire du professeur Guglielmo Giordano. Sa volonté est de développer des actions dans le même domaine que  les recherches scientifiques et les intérêts culturels du célèbre ingénieur italien.

La Fondation développe études et recherches, historiques et technologiques, sur le bois. Elle interagit avec le monde de l’art en proposant séminaires, conférences, expositions et publications sur l’art contemporain et ancien.

Le programme de recherche sur le bois s’applique dans 3 domaine. Environnement: le bois comme matière première mais aussi comme ressource forestière à sauvegarder par rapport à l’environnement, au territoire et au paysage. Scientifique et technologique: orienté sur l’étude des structures en bois  dans l’architecture. Artistique : il est dédié à l’utilisation du bois dans le design et dans les arts figuratifs, de la peinture à la sculpture en passant par la lutherie. 

Les actions de la Fondation Giordano

Dans le domaine de l'éducation, la Fondation Guglielmo Giordano travaille avec des universités italiennes et étrangères en décernant des mentions sur le thème de l'architecture et des applications du bois dans la technologie et les arts.

Il est important de mentionner les publications liées à ces travaux:

LA MATIERE BOIS : La Collection de modèles anciens de structures en bois est gérée par la Fondation Guglielmo Giordano. Elle comprend une trentaine d’anciennes structures en bois, très riches d’un point de vue conceptuel et dans l'originalité des solutions adoptées.

PARQUET EN EUROPE : fruit d’un long travail de recherche et de rédaction, l’ouvrage est réalisé avec la rigueur scientifique et la richesse iconographique propre aux grandes publications d’art.

La Fondation Giordano a également eu l'honneur de parrainer et de faire partie des organisateurs de certaines des expositions les plus importantes dédiées aux génies incontestés de la Renaissance italienne tels que Michel-Ange et Raphaël, présents dans les grands musées italiens.

  • Guglielmo Giordano

    Né en 1904 à Margarita dans la région du Piémont. Il était ingénieur et scientifique italien, expert dans la technologie et la structure du bois. En 1926, il obtient sa maîtrise en ingénierie civile à l’Ecole polytechnique de Turin, et continue ses études en sciences forestières à l’Université de Florence.

    Il devient inspecteur du service Forestier de l’Etat. De 1936 à 1938, il occupe le même poste en Afrique orientale. Dans un premier temps, il concentre son activité scientifique sur l’étude des espèces d’arbres des Alpes occidentales et des colonies italiennes en Afrique de l’Est.

    A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, il débute sa carrière en tant que  professeur à la faculté des sciences de l’agriculture à l’Université de Turin et ensuite comme professeur chargé de Technologie et d’Exploitation Forestière à l’Université de Florence.

    En 1951, il publie son premier volume du livre « Technologie du bois ». 

  • Guglielmo Giordano

    En 1956, il fonde l’institut National du bois du Conseil National de Recherche qu’il dirige jusqu’en 1974. Puis, il devient professeur titulaire de Technologie du Bois et d’exploitation forestière à l’Université de Florence jusqu’à la fin des années 80.

    En 1996, il est nommé professeur émérite à la même université.

  • Guglielmo Giordano

    En 1957, il reçoit le doctorat honoris causa de la Forstliche Hochschule de Vienne.  Après sa retraite, il exerce encore son activité d’enseignant universitaire et il participe à des commissions scientifiques et normatives. Il est également consultant pour des organisations nationales et internationales (Federlegno – ameublement, Association Technique Internationale des Bois Tropicaux de Paris, FAO, ONU, expert à la Chaire de St Pierre au Vatican en 1971, etc…)

    En 1983, Giordano conçoit et fabrique le brevet d’un nouveau système de parquet multicouche en bois, nommé Listone Giordano. Ce dernier résiste aux variations de température et d’hygrométrie du milieu dans lequel il est mis en œuvre.