Daeyang Gallery

Lieu: Séoul, Corée
Produit: Listone Giordano 90, Chêne Noir, Cabreuva Vermelha (custom)
Architectes: Steven Holl Architects
Année: 2012

La galerie privée et la maison se trouvent sur les collines de la section Kangbuk de Séoul, en Corée. Le projet a été conçu comme une expérience parallèle à une étude de recherche sur « l’architecture de la musique ». La géométrie de base du bâtiment s’inspire d’un croquis de 1967 pour une partition musicale du compositeur Istvan Anhalt, « Symphony of Modules », découverte dans un livre de John Cage intitulé « Notations ».

Trois pavillons, un pour l’entrée, un salon et un espace événementiel, semblent pousser vers le haut à partir d’un niveau de galerie continue sous-jacente. Un plan d’eau établit le plan de référence par-dessus et par-dessous. La vue de l’intérieur des pavillons est encadrée par la piscine « The Reflecting Pool », camouflée par les jardins qui s’étendent perpendiculairement aux bandes de la lucarne. Sur la base de la piscine réfléchissante, des lentilles en verre projettent des jeux de lumière mouchetée sur les murs en plâtre blanc et sur le plancher en granit blanc faisant également partie de la galerie sous-jacente.

Le visiteur, après avoir ouvert la porte d’entrée et monté un escalier bas, arrive par un mur de bambou qui longe le jardin, installé dans la cour d’entrée, il ou elle peut se tourner pour voir le bassin central au niveau des yeux et admirer l’ensemble de trois pavillons qui flottent sur leurs reflets.

Les intérieurs des pavillons, caractérisés par les teintes rouges et colorés avec du charbon de bois, présentent des puits de lumière avec une coupe à travers le plafond en bois. Les extérieurs s’identifient avec un écran personnalisé contre la pluie, réalisé en cuivre patiné et qui vieillit naturellement au cœur du paysage. Sur demande, nous avons réalisé un produit en Chêne Noir dans la version Listone 90 et en bois de Cabreuva pour des applications personnalisées des finitions en bois aussi bien horizontales que verticales et au plafond pour créer un effet « peau de bois » qui donne une grande chaleur et du caractère aux espaces tridimensionnels. Ce projet représente sans aucun doute un témoignage important du rapport significatif en développement et en évolution continus entre nous et l’univers international du design.